Google lance « Test my site », un outil pour tester la performance de votre site

contact
01 85 08 38 06
Le e-commerce en hausse en France
Le e-commerce en hausse de 16% en 2016
2 juin 2016
Référencement naturel
A partir de quand devriez-vous reconsidérer le référencement naturel de votre site ?
24 juin 2016
testmysite

Google vient de lancer un outil permettant de tester la vitesse de chargement de votre site sur les ordinateurs et mobiles. Son objectif est d’enrichir le parcours utilisateur en rendant l’expérience web plus rapide. Il faut savoir qu’aujourd’hui plus de recherches sont effectuées sur smartphones que sur ordinateurs et qu’un utilisateur n’hésitera pas à aller chez votre concurrent si votre site web n’est pas compatible avec les smartphones.

« Test my site » est un outil permettant aux détenteurs d’un site internet d’avoir accès à trois outils de mesure :

> la compatibilité mobile : L’application teste votre site internet afin de savoir s’il est responsive, permettant ainsi une expérience utilisateur de qualité lorsque celui parcourt votre site sur un mobile. Votre site doit, entre autres, être facile à naviguer et avoir des boutons cliquables au doigt.

> le temps de chargement sur mobiles : Il s’agit du temps que prend votre site à se charger sur les mobiles. Il est déconseillé que les utilisateurs patientent pour éviter un taux de rebond élevé.

> le temps de chargement sur ordinateurs : Il s’agit de la même mesure que précédemment, mais sur les ordinateurs. Certains éléments de votre site web comme le poids de vos images peuvent ralentir le temps de chargement, qui doit être inférieur à trois secondes dans l’idéal.

 

 

Pour tester la performance de votre site internet, il suffit de vous rendre sur https://testmysite.thinkwithgoogle.com/. Le fonctionnement est très simple, cependant l’interface est en Anglais uniquement. Vous arrivez sur une page d’accueil où il vous est demandé d’inscrire l’URL de votre site Internet. Une fois le rapport chargé, vous obtenez trois scores (détaillés précédemment), compris entre 0 et 100, qui renvoient à un barème tricolore (appréciation bonne, médiocre ou mauvaise) vous indiquant les éléments qui sont à corriger pour améliorer la performance de votre site et ceux déjà optimisés. Si vous désirez obtenir plus de détails, Google peut vous envoyer un mail pour vous permettre de résoudre les problèmes plus facilement.

Voici quelques conseils que nous pouvons d’ores et déjà vous donner :

> il est important que votre site web se charge rapidement : Pour cela, vous pouvez compresser vos fichiers, qui seront ainsi plus légers, redimensionner vos images, utiliser une résolution correcte pour vos médias (généralement 72 pixels/pouce) ou encore utiliser le cache.

> votre site web doit être facile à utiliser, même sur les mobiles : Il est conseillé que vos boutons soient suffisamment gros pour être cliquables au doigt et de mettre en place un menu, permettant de guider les internautes. Veillez à utiliser des typographies agréables à lire et non surchargées en couleur.

 

Le temps de chargement mobile a t-il un impact sur le référencement ?

Jusqu’à maintenant, le temps de chargement mobile n’influençait pas le référencement de votre site internet sur Google, contrairement au temps de chargement sur ordinateur. Cependant, lors d’une conférence sur le Marketing qui a eu lieu à Sydney ces derniers jours, il a été annoncé que le temps de chargement sur les appareils mobiles pourrait être pris en compte d’ici la fin de l’année 2016.

Les webmasters auront alors tout intérêt à optimiser leurs sites web et à (re)travailler le temps de chargement sur mobiles s’ils ne souhaitent pas être impactés négativement sur leur référencement. Cependant, il convient tout de même d’indiquer qu’un temps de chargement optimisé ne propulsera pas votre site en première position car Google prend en compte bien plus de facteurs pour déterminer votre référencement. Votre position dépend notamment de votre univers concurrentiel, suivant si vous êtes sur un marché de niche ou non par exemple.

 

Source : leptidigital

Comments are closed.